Se relaxer avec la cohérence cardiaque

Se relaxer avec la cohérence cardiaque

Pour lutter contre le stress et l’anxiété, la médecine utilise les médicaments, la psychanalyse ou la psychologie, et la relaxation. Parmi les méthodes de relaxation, il en est une qui commence à faire parler d’elle : la cohérence cardiaque. Derrière cette appellation se cache une méthode simple qui promet de grands bénéfices.
Eclairage avec Sylvain Pichon, infirmier sarthois spécialisé en prévention.

Le stress doit-il nécessairement être combattu ?

A vrai dire… Non ! C’est un mécanisme physiologique normal et utile. Il y a du « bon » stress : celui qui nous stimule, nous motive, nous entraîne… Mais dans la durée, il devient négatif, néfaste. Troubles de l’humeur (impatience, irritabilité, colère…), renfermement sur soi, insomnie, fatigue, palpitations cardiaques, boulimie, dépression… La liste des effets pervers de ce stress mal vécu est longue !

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque ?

C’est une méthode de relaxation basée sur la respiration, apportée en France par le Dr David Servan-Schreiber. Elle permet d’atteindre un rythme cardiaque souple, détendu, et de faire face au stress ou aux angoisses du quotidien.

Quelles différences avec les autres méthodes de relaxation ?

La cohérence cardiaque se distingue pour 3 raisons. Tout d’abord, elle ne nécessite aucun matériel ! Le souffle est le seul instrument nécessaire ! Ainsi qu’un peu de concentration… Elle peut se pratiquer en toute circonstance, chez soi, au travail, ou en voiture. Pratique dans les embouteillages… qui font généralement monter le stress ! Ensuite, la cohérence cardiaque a été évaluée et fait l’objet de publications scientifiques dont la très sérieuse revue britannique The Lancet. Enfin, une fois apprise et intégrée, elle est acquise pour la vie… comme le vélo !

Comment ça marche ?

Le principe est simple : respirer 6 fois pleinement (inspiration et expiration) en 1 minute. C’est en somme le chiffre d’or de la cohérence cardiaque ! Grâce à une respiration maîtrisée, le corps canalise son stress. L’hormone du stress, le cortisol diminue, et les effets du stress avec.

Est-ce facile à mettre en pratique ?

On peut s’aider de la visualisation ou dessiner sa respiration en vagues.

Pour un effet optimal, il est recommandé de pratiquer cette respiration pendant 5 minutes, 3 fois par jour, sur une durée de 21 jours au moins. C’est après ce seuil de pratique que le corps et le cerveau intègrent le « message » et lâchent prise.

Quels effets ont été constatés ?

Les effets positifs sont à peu près aussi nombreux que ceux engendrés par le stress ! Baisse de l’hypertension ; diminution de la sensation d’épuisement, de colère ou d’anxiété. Mais aussi amélioration de la qualité du sommeil et des facteurs de mieux-être : augmentation des doses de DHEA, l’hormone de… jouvence !

 

Sylvain_pichon

 

Merci à Sylvain Pichon, infirmier, spécialiste en prévention, animateur en cohérence cardiaque et auteur de « La diététique anti-infarctus » (éditions Thierry Souccar).

 

 

 

 

À découvrir aussi…

Sophrologie : Se penche sur la conscience et la concentration.

Feldenkrais : Pour retrouver l’aisance et la spontanéité dans les gestes.

Taï chi chuan : Enchaînements de mouvements lents issus des arts martiaux chinois.

 

Ecrit par : CPAM de la Sarthe

CPAM de la Sarthe

Il y a 2 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>